Paul Lapeira - Espoir 3

Paul c’est une recette façon normande, à lui tout seul. Si, je vous jure, regardez :

Pour commencer, vous prendrez un petit cidre normand en apéritif. Comme le disait notre cher Gustave Flaubert “Normands, tous que nous sommes, nous avons du cidre dans nos veines”. Bravo Polo ! Tu nous avais caché les raisons pour lesquelles tu carbures autant. 

En entrée, une omelette de la mère Poulard vous sera proposée. Onctueuse à l’image de Polo. Douce et légère à première vue mais ensuite, une explosion de saveur lorsqu’elle atteindra vos papilles. Pour la version de l’omelette du père Polo, c’est quand il franchira la ligne d’arrivée que vous aurez une explosion d’émotions ainsi qu’une émulsion de sensations. 

En plat (que vous mangerez bien évidemment qu’en période de coupure), vous prendrez bien volontiers des Tripes à la mode de Caen. Quant à eux, ils nous viennent tout droit de l’époque de Guillaume le Conquérant, mais vous aurez une adaptation de Polo l’attaquant, qui vous fera augmenter le palpitant. 

Vous enchaînerez bien évidemment par l’incontournable fromage normand. Le fameux camembert pour les petits gourmands. Si sa réputation n’est plus à présenter, il continuera pour autant de vous étonner. Si 3 trophées ne sont pas assez, vous lui direz et il ira sans se retourner, en chercher un de plus, pour vous gâter. 

Bien évidemment, vous ne pourrez sortir de table sans être passé à côté du trou normand. Tout ça pour vous dire que ; si vous n’en pouvez plus, vous reprendrez un petit coup de trou normand et vous repartirez comme si de rien n’était. Mais si vous préférez, vous pourrez toujours vous mesurer à Polo mais je vous garanti, que vous suffoquerez. A vous de choisir. 

Vous pourrez enfin finir votre repas par une balade digestive au Mont Saint Michel, cette masse imposante et étonnante qui n’a pas besoin d’artifices pour nous laisser admiratif. Un peu comme notre Polo qui n’aura pas besoin de citer son palmarès pour vanter le mérite de ses prouesses.

Ses études :

Je suis en 3ème année STAPS option ergonomie. Je suis un grand passionné de sport donc aller en STAPS était assez logique pour moi. Pour l’ergonomie, ce qui m'intéresse c’est l’adaptation du matériel à l’homme et principalement à la performance. On sait que dans notre sport le matériel a une part dans le résultat final et j’adore étudier l’optimisation de cette performance justement. Le parallèle entre mes cours et le vélo est sympa.

Ses objectifs pour 2021 :

Je rentre dans la deuxième moitié de mes années espoirs en étant satisfait de la première. Maintenant je veux encore plus progresser, aller chercher les clés qui vont me rendre encore meilleur pour pouvoir performer davantage. Je veux gagner des belles courses, il y’en a pas mal qui me conviennent dans l’année.

Palmarès

2021

2020

2019

2018

2017

Un premier pas chez les professionnels

Cette semaine avait lieu le temps redouté Tour de Savoie Mont-Blanc, lui qui vient infliger un surplus de D+ aux guiboles de nos coureurs, lui qui ferait presque oublier la douleur au profit de la splendeur. Pour certains de nos coureurs, il s’agissait de leur première grand Tour en tant que première année, de quoi engranger un maximum d’expérience.

Lire plus ➔

De la montagne au menu de la semaine

Cette semaine avait lieu le temps redouté Tour de Savoie Mont-Blanc, lui qui vient infliger un surplus de D+ aux guiboles de nos coureurs, lui qui ferait presque oublier la douleur au profit de la splendeur. Pour certains de nos coureurs, il s’agissait de leur première grand Tour en tant que première année, de quoi engranger un maximum d’expérience.

Lire plus ➔