Bastien Tronchon - Espoir 1

Jusqu’ici, vous me direz que vous ne connaissez qu’un seul gorille sur un vélo, celui de Rostock. Un allemand imposant. Mais pourtant… il ne va sans dire qu’il y en a 2. André et Bastien. On pourrait croire que l’on va vous déballer le conte d’Hansel et Greipel (Gretel), mais rassurez-vous le garçon Tronchon est bien attaché à son cocon familial. 

Un jour si vous voyez passer Bastien sur un vélo, deux choses vous interpelleront : 

  • Sa position emblématique. Dos courbé, regard concentré, épaules verrouillées (ce qui lui vaut le surnom de Gorille). 
  • Sa polyvalence. Performant en vélo de route, étonnant en athlé et déroutant en cyclo-cross. 

Bastien, c’est donc le chambérien qui aura à cœur de faire visiter le pays aux siens.

Ses études :

Je suis en première année de Licence STAPS. Je voulais rester dans le sport et cette formation proposait du temps aménagé. C’était mon souhait en plus d’être proche de Chambéry. Des domaines comme la nutrition ou encore la filière entraînement peuvent fortement m’intéresser pour la suite.

Ses objectifs pour 2021 :

J’aimerais bien faire de belles choses assez rapidement. Sur les grandes courses, je vais devoir aider les plus grands à gagner et ainsi prendre de l'expérience mais quand je vais pouvoir tirer mon épingle du jeu je le ferai. Des courses comme Paris Roubaix U23 ou le Tour de l’Avenir me donnent envie.

Palmarès

2021

2020

2019

Nos coureurs ont répondu présent ce week-end

Quatre courses étaient au programme en ce week-end de Pâques et le bilan est le suivant : trois Top 5 dont une victoire. Dimanche, Paul, Loris, Thomas et Alex sont devenus Champions AURA de CLM / Équipe. Le lendemain, Alex a terminé 5ème du Grand Prix de Pouillenay (Toutes catégories) et Valentin Paret-Peintre 4ème du Giro del Belvedere (UCI 1.2UE).

Lire plus ➔

Une victoire collective sur cette première manche de Coupe de France N1

Le temps d’un instant, laisser les émotions prendre les devants de tout un travail finalement payant. Le temps d’un instant, savourer l’immensité de ce qu’il vient de se passer. Penser bien fort à tous ses coéquipiers qui se sont démenés jusqu’à cette fameuse ligne d’arrivée. Le collectif avant tout, pour permettre de passer en mode offensif et ne laisser finalement place qu’à un sentiment jouissif. Une victoire qui vient récompenser tout un travail déjà effectué et qui vient sublimer un peu plus ce pour quoi ils se sont engagés.

Lire plus ➔

Un premier podium et des regards tournés vers le week-end prochain

En terminant deuxième du Grand Prix des Carreleurs (67), Paul Lapeira a apporté à l’équipe son premier podium de la saison. Espérons que celui-ci en amènera d’autres à l’amorce des premiers rendez-vous importants de la saison avec la première manche de Coupe de France et la classique Annemasse – Bellegarde ce prochain week-end.

Lire plus ➔