Alors que la saison 2022 vient à peine de s’achever, 2023 a déjà commencé !

Une fois le recrutement terminé pour notre staff et l’installation des nouveaux coureurs effectuée, il faut ensuite commencer à préparer le matériel pour les nouvelles recrues et aussi réajuster celui des coureurs restant au centre. Cette étape ne doit rien laisser au hasard. Si le ressenti du coureur est très important, il faut cependant prendre beaucoup plus de paramètres en compte afin d’optimiser confort et performance sur le vélo.

Pour cela il faut passer par un rendez-vous non négligeable : le Bikefitting

Cette opération ne prend pas beaucoup de temps mais est primordiale dans la construction de la saison d’un cycliste. Depuis un peu plus d’une semaine, nos différentes recrues passent donc toutes les unes après les autres au centre afin de vérifier leur position et voir s’il y a besoin d’ajustements.

Un service que nous proposons au grand public ! N’hésitez donc pas à nous contacter si vous souhaitez en bénéficier !

Crédit photo : CCF

Plus d’explications avec notre directeur sportif Clément Dupuy :

Qu’est-ce que le Bikefitting ?

“Il s’agit de la méthode Shimano de “fitting”. Au sens large, le fitting est le fait de positionner un coureur sur un vélo, et le bikefitting c’est la méthode de Shimano.”

Comment se déroule une séance de Bikefitting ?

“Il y a plusieurs étapes. La première étape, il faut prendre les mesures corporelles du pratiquant. Son entre-jambes, sa taille, la longueur de ses membres… Cela nous donne une idée des mesures qu’on pourrait utiliser pour son fitting. On obtient alors une proposition par rapport à ce fitting de la position idéale pour le coureur.

Ensuite, la deuxième étape consiste à regarder les réglages actuels de son vélo et les propositions du fitting pour voir si on est plus ou moins loin de ce qui est proposé, s’il y a des pistes vers lesquelles on pourrait aller. On prendra aussi en compte la souplesse du coureur, ses antécédents, ses blessures… Tout cela nous donne un terrain sur lequel on peut commencer à travailler.

Par la suite on a l’étude dynamique qui permet avec tout ce que l’on a récolté : mesures corporelles, ce qu’on sait du coureur (passé, souplesse), sa position sur son vélo d’avant… de partir sur différents tests et essais afin de valider si le ratio d’efficacité augmente ou non selon les réglages que l’on va pouvoir faire.

Pour faire simple, c’est un gâteau dont on connaît les ingrédients, mais on doit les ajuster au fur et à mesure afin d’arriver sur ce qui est bon pour le coureur.”

Peut-il y avoir des changements de position en cours de saison ?

“Théoriquement, il ne faudrait pas. Si on ne s’est pas trompé en amont, normalement, la position est gardée par le coureur toute la saison et même si on va plus loin, au niveau de sa carrière.”

Crédit photo : CCF
Crédit photo : CCF

Quels sont les outils nécessaires pour réaliser un Bikefitting ?

“Alors pour nous, avec la méthode Shimano, on dispose de la toise pour faire les mesures corporelles, le “pedaling analiser” qui est le vélo pour faire l’étude dynamique, puis on a un protocole par rapport à l’étude de la souplesse des coureurs et aussi le matériel pour régler les cales.”

Au final, vaut-il mieux privilégier le confort du coureur ou les chiffres de la performance ?

“Les deux ! C’est là qu’il faut beaucoup parler avec le coureur, trouver dans quels moments et positions il se sent bien. On va avoir des coureurs qui vont avoir de très bonnes sensations et qui vont beaucoup nous aider dans la construction de leur position en dialoguant avec nous. Puis on va avoir des coureurs qui, dès qu’on va s’occuper d’eux, vont de toute manière être contents et c’est dans ce cas-là plus difficile d’analyser leur vrai ressenti.

Tout ça demande quand même de prendre en compte les chiffres plus la sensation du coureur et voir s’il y a une correspondance entre ces deux aspects. On regarde si les chiffres correspondent à la sensation, s’ils correspondent un peu ou pas du tout.  Le but du jeu étant de trouver le meilleur compromis entre confort et efficacité.”

Présentation de l’effectif 2023 :

Au cas où vous seriez passé à côté la semaine dernière, nous avons dévoilé notre effectif pour la saison 2023 !

Un après-midi passé dans les vignes sur les coteaux de Chignin avec nos coureurs. Des photos, des vidéos et surtout beaucoup de plaisir et énormément de sourire !

Le lien YouTube pour aller voir notre vidéo de présentation :

Nos 16 coureurs pour l’année prochaine : Melvin CROMMELINCK (FRA) / Robin KOS (FRA-BEL) / Victor LOULERGUE (FRA) / Maurits NEELE (HOL) / Maël SORANZO (FRA) / Gabriel FEDE (ITA) / Victor JEAN (FRA) / Melvyn LETHIER (FRA) / Thomas TACHOT (FRA) / Joris CHAUSSINAND (FRA) / Jordan LABROSSE (FRA) / Henry LAWTON (GB) / Matéo CHEDALEUX (FRA) / Logan MC LEAN (ÉCO) / Guy YARELL (NZ) / Jules BOULAIS (FRA)

Le chiffre :

16

Il n’y aura pas 15 mais bien 16 coureurs dans notre effectif 2023

L’info :

Avec un franco-belge, un néo-zélandais, un hollandais, un italien, un écossais, un anglais et des français, nous aurons un effectif cosmopolite de 7 nationalités pour 2023. Une richesse et une diversité montrant l’attractivité mondiale du centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.