Viva Italia !

Plusieurs courses au programme cette semaine. 

2 courses d’un jour en Italie pour finir notre road trip italien, et la dernière course à étapes de la saison avec la Ronde de l’Isard.

Et on peut dire que nos coureurs ont préféré les courses d’un jour. Notre front italien revient de ses deux courses avec deux podiums dont une victoire.

Notre deuxième front dans les Pyrénées aura été plus à la peine notamment en début de tour. Ils auront su faire preuve de résilience après des débuts ratés. Comme nous l’explique notre directeur sportif Léo Peters : “être offensif et montrer qu’on est orgueilleux après trop de déconvenues”

Rendez-vous le weekend prochain pour l’une des dernières courses de la saison : Paris / Tours.

Crédit photo : Petinati Communication

Ruota d’Oro :

Pour la 29e édition de la Ruota d’Oro/GP Festa del Perdono en Toscane en Italie, Jordan Labrosse a su s’imposer et remporter la première place du classement. 

Bien aidé par Jules Boulais et Gabriel Fede dans la dernière difficulté de la journée, Jordan a pu ainsi s’imposer en solitaire sur cette épreuve. Il nous confie que “la stratégie de l’équipe n’avait pas été pensée comme ça”, qu’il n’était pas prévu que “l’échappée de début de course fasse directement ressortir les favoris”. 

Jordan ajoute que l’équipe ne “s’est pas fait piéger sur ça”, les inattendus de la course, et qu’ils ont su improviser pour décrocher la victoire de la course. Il a donc pu ajouter une nouvelle ligne à son palmarès en cette fin de saison très riche sur le plan personnel.

Retrouvez le résumé vidéo de la course en cliquant sur le lien ci-dessous :

Ronde de l’Isard:

Une première étape ratée, qui nous aura mis dans le dur pour le reste de l’épreuve. Des coups de malchances aussi avec Victor Jean qui déraille au bout de deux kilomètres dans le contre-la-montre par équipes…

Rien n’allait pour ce début de Tour. Mais après de telles déceptions il faut savoir relever la tête ! Chose faite avec des coureurs qui se sont repris en main sur les deux dernières étapes en se montrant offensifs à l’avant de course ce qui a même permis à Joris Chaussinand de porter un maillot distinctif le temps d’une journée (Maillot du combiné).

Joris nous explique qu’après un tel début de Tour, il fallait se ressaisir : “j’avais à cœur de montrer qu’on était bien présents sur la Ronde de l’Isard. Le but était donc d’être devant, de montrer le maillot et ce que l’on valait. C’est une mission accomplie”. Certes ils auront très mal commencé la Ronde de l’Isard et les résultats finaux sont décevants mais la réaction sur les deux derniers jours est à retenir : “On n’est pas venu ici pour se faire marcher dessus. Le maître mot au briefing, c’était l’orgueil. On voulait faire voir aux autres ce qu’on a dans le ventre. Et c’est ce que j’ai fait” nous confie Joris.

Il ne faudra donc pas tout jeter de cette course à étapes mais se servir de ce genre de déconvenue pour en tirer des leçons et ne pas reproduire cela.

Piccolo Giro di Lombardia :

Suite aux bons résultats récents de Jordan Labrosse (Tour de Moselle et Ruota d’Oro) la stratégie de course et l’équipe étaient faites pour lui permettre de disputer le final dans les meilleures conditions possibles. Tout cela a fonctionné nous explique notre directeur Loïc Varnet : “il (Jordan) jouit d’une grande confiance en lui et bénéficie d’une dévotion sans réserve de ses équipiers – une sacrée belle journée pour tous – staff compris” Selon le plan établi, Jordan arrive à sortir dans l’une des dernières difficultés, accompagné par 4 autres coureurs dont le tout récent champion du monde espoirs (Fedorov). Jordan passe troisième au sommet de ce col, toujours accompagné de ses coéquipiers d’échappée.  La gagne se joue dans un sprint à 4 coureurs dont Jordan fait partie. Le coureur de la Lotto s’impose devant le champion du monde espoir et devant Jordan Labrosse qui termine donc troisième d’un podium assez exceptionnel, après sa victoire de mardi. Une semaine de très haut niveau pour notre coureur et ses coéquipiers.

Echange avec Jordan Labrosse :

Qu’est ce que ça te fait de faire 2 podiums en 1 semaine ?

“Cela a prouvé que je suis en bonne forme et en confiance pour cette fin de saison.”

Quel effet t’a procuré ton podium d’hier, juste derrière le champion du monde ?

“Faire un podium sur un monument, c’est juste énorme ! Et arriver juste derrière des champions est très valorisant et gratifiant” 

De plus, Jordan a su rester à leur niveau tout le long de la course.

Te sens-tu prêt à être meneur, leader de l’équipe pour la saison prochaine ?

Jordan répond avec un grand “Oui”, il se sent prêt “sur le plan sportif mais aussi à côté”.

Résumé vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=O2AO4Oasm2c&ab_channel=RetroCycling

Crédit photo : CCF

Interview Gabriel Fede :

Nous approchons de la fin de saison, l’occasion pour nous et Gabriel de revenir sur sa première année avec nous et sur les 4 courses qu’il vient d’enchaîner en Italie.

Comment s’est passée cette saison pour toi ?

“Je dois dire que ça s’est bien passé j’ai eu beaucoup de classements En remportant le maillot de meilleur jeune à l’Estivale Bretonne et en faisant 5 au général j’aurais aimé lever la main et gagner mais cela viendra aussi avec plus de constance je me sens satisfait de mon parcours sur cette saison et j’espère qu’il y en aura encore des meilleures !”

On sait que tu aimes bien le cyclo-cross, vas-tu en faire cet hiver ?

“Oui, j’aime le cyclo-cross c’est ma spécialité préférée. Cette année je ferai quelques courses juste en préparation de la saison de route pour mieux me concentrer sur la préparation hivernale. J’aimerais que l’équipe me permette de venir en Italie pour faire des courses internationales. Et peut-être faire une coupe du monde de cyclo-cross, mais l’objectif principal est la route”

Tu as pu enchaîner quatre courses en Italie en cette fin de saison, que représentent les courses dans ton pays natal ?

“Courir en Italie après une longue période de course, c’est vraiment passionnant de revoir d’anciens coéquipiers. Courir en Italie, c’est des émotions uniques. Un moment où ça m’a fait bizarre est quand sur la Ruota d’Oro, je me suis retrouvé dans l’échappée avec Manuel Oioli qui était un de mes rivaux quand j’étais plus jeune.”

Tu as fait beaucoup d’aller-retour entre la France et l’Italie cette année, comment as-tu géré ça ?

“J’ai fait beaucoup de voyages mais ça m’était égal parfois je prenais le train ou mon père m’emmenait ou je venais en voiture. Même pour lui, ce n’est pas un fardeau car il aime ce que je fais et si cela ne tenait qu’à lui, il viendrait me voir à chaque course.”

Tu viens t’installer en France pour la saison à venir, quelles seront tes ambitions pour la saison 2023 ?

“Les ambitions pour la saison prochaine, nous verrons au jour le jour, il y a sûrement celle de pouvoir gagner une course et d’avoir une convocation en équipe nationale italienne !” 

Le chiffre :

2

En l’espace d’une semaine, Jordan Labrosse a fait 2 podiums sur 2 courses ! Il a remporté la première place mardi sur la Ruota d’Oro, et a fini 3ème hier pour le Tour de Lombardie. Derrière le champion du monde espoir (Yevgeniy Fedorov) et le coureur de la Lotto Soudal U23 (Alec Segaert).

L’info

Grâce au podium de Jordan Labrosse hier sur le Piccolo Giro di Lombardia, le total des podiums du CCF sur cette course s’élève désormais à 7 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.