Du jaune, de la chaleur, une victoire d’étape, des regrets, mais beaucoup d’expérience acquise.

Au terme d’un week-end de fortes chaleurs marqué par de nombreux raccourcissements d’étapes un peu partout en France sur les différentes épreuves de ces derniers jours, nos coureurs reviennent à Chambéry avec des émotions contrastées mais en ayant fais le plein d’expérience !

La frustration de perdre la maillot jaune sur la dernière étape du Tour du Nivernais Morvan et la grande joie pour Victor qui remporte sa première victoire en Élite sur le Tour du Beaujolais.

 Malgré la frustration d’Henry et de l’équipe de ne pas conserver la tunique jaune pour la victoire finale, il faut voir plus loin que cette “défaite”. Les 6 coureurs engagés sur cette épreuve auront eu un apprentissage accéléré de la gestion de course, de la défense du leader et une façon d’appréhender les courses de manière différente. Ils sont actuellement déçus mais en ressortiront plus fort c’est sûr. Quant aux coureurs engagés sur le Tour du Beaujolais, ils ont montré qu’il ne faut jamais rien lâcher jusqu’à la dernière étape et que l’envie et la motivation finissent toujours par l’emporter.

Crédit photo : Laurine Philippe

Les temps forts du Tour du Nivernais Morvan :

Beaucoup d’amertumes de ne pas ramener le maillot jaune du Tour du Nivernais Morvan à la maison… Mais l’équipe a vraiment tout donné, en vain.

Après un très bon chrono à seulement 18 secondes de la victoire pour la première étape, le reste s’est joué sur les étapes en ligne. Une deuxième place d’Henry Lawton dès la deuxième étape et les bonifications permettent à ce dernier d’endosser le maillot jaune de leader.

Les 3 dernières étapes se résume à une défense du maillot jaune. Défi réussi sur la 3ème et 4ème avec une équipe plus que jamais soudée autour de son leader Henry. Les coéquipiers du maillot jaune gèrent à merveille les différentes attaques. Laissant partir quand il le faut sans jamais laisser trop de marge aux échappés. Allant chercher la tête de course dans le final en plaçant son leader dans les meilleures conditions possibles à chaque fois.

Cependant,les attaques répétées des adversaires et la chaleur auront raison de l’équipe sur la 5ème et dernière étape : Henry Lawton termine 4ème du général à 1’08 de la gagne et à 5” du podium. Il réalise aussi 4 Top 10 au cours des  étapes disputées sur cette épreuve et aura passé 3 jours en jaune.

Des regrets mais beaucoup d’expérience engrangée sur ces  jours de course qui nous ont montrés que l’équipe sait rester soudée malgré l’adversité.

Crédit photo : Laurine Philippe
Crédit photo : Laurine Philippe

Les temps forts du Tour du Beaujolais :

Ils auront tourné autour de la gagne pendant les 3 premières étapes pour finir par l’emporter sur la dernière !

Après le podium de Jordan Labrosse dès la première étape du Tour du Beaujolais (3ème au sprint), c’est au tour de Victor de ne pas passer loin de la victoire sur la deuxième étape avec une 5ème place.

Les coureurs d’AG2R CITROËN U23 TEAM auront su être acteur de l’épreuve tout au long des 3 jours de course avec de nombreuses attaques et échappées.

C’est avec la persévérance qu’on lui connaît que l’équipe parvient à ses fins lors de la dernière étape de 124 km entre Villefranche sur Saône et St exupéry.

Victor Jean et Matéo Allard décident de dynamiter la fin de course avec une attaque en duo à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée. Ils sont repris au bout de quelques kilomètres et c’est là que Victor décide d’en remettre une couche avec une nouvelle tentative à 10 kilomètres de la ligne d’arrivée. Cette fois-ci c’est la bonne ! Personne ne le reverra et notre coureur parvient à s’imposer en solitaire pour remporter la dernière étape du Beaujolais et signer ce dimanche 19 juin 2022 sa première victoire dans la catégorie Élite ! Victor vient ici confirmer sa montée en puissance des derniers mois et peut ainsi se projeter sur les Frances avec beaucoup de motivation.

Matéo finit lui dans le top 5 de cette étape ce qui lui permet de figurer à la 8ème place du général et à la 4ème du classement du meilleur jeune.

crédit photo : Patrick Berjot
Crédit photo : Patrick Berjot

Interview de Victor Jean après sa première victoire en Élite :

Qu’est ce que ça fait de remporter sa première victoire en Élite ?

“Ça fait super plaisir de confirmer au niveau Élite, c’est une belle surprise !”

Décris-nous ta stratégie dans le final ?

“On était revanchard suite à la perte de Jordan et Joris , on avait rien à perdre avec Mateo alors on a tenté au début mais en vain. On a su se remobiliser et refaire de même en fin de course. L’objectif était de reprendre du temps pour lui au général , on sort à deux puis on est repris et j’en ai profité pour sortir seul a 10km , c’ était long , j’ai géré comme un chrono et ça l’a fait c’est super”

Quels seront tes objectifs sur les championnats de France ? 

“Je devais aller chercher ma place aux Frances Élite , j’irais avec l’objectif de faire briller l’équipe on a de belle cartes avec Valou et Jordan”

Objectif France :

A peine les épreuves de ce week-end terminées qu’il faut déjà se concentrer pour la semaine d’après  : Les championnats de France à Cholet du 23 au 26 juin.

De belles perspectives en vue avec les résultats de ce week-end. Notamment pour Thomas Delphis qui a été très performant sur le Tour du Nivernais Morvan pour épauler son leader Henry Lawton. Notre spécialiste du chrono tentera de monter sur le podium du contre la montre individuel des championnats pour la 5ème fois consécutive !

Crédit photo : Michaël Gilson

Le chiffre :

7

Comme le nombre de TOP 5 de nos coureurs ce week-end de course, parmi lesquels 4 podiums (une première place, deux fois deuxième place et une troisième place)

L’info : 

Chute et abandon pour Jordan Labrosse sur le Beaujolais :

Peux-tu nous indiquer exactement ce qu’il s’est passé sur ta chute de ce weekend ?

“Je savais que je pouvais faire un bon chrono et que je pouvais reprendre du temps au général, du coup j’ai pris un peu plus de risque que d’habitude. Dans un virage, ma roue avant a chassé et je suis tombé à 55 km/h. Je me suis vite relevé pour essayer de limiter la casse et j’ai réussi en conservant ma 3ème place au général”.

Tu as eu des complications par la suite ?

“Oui, après l’après-midi ça ne s’est pas très bien passé, j’avais mal un peu de partout et j’ai perdu ma place au général. Au final rien de grave, juste 2 ou 3 plaies sur le côté droit”.

Crédit photo Patrick Berjot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *