L’envie de gagner se travaille aussi à l’entraînement !

Au départ d’une course, vous avez besoin de motivation, mais ce n’est pas le seul facteur clé qui vous fait gagner une course ! Très souvent, le travail fait à l’entraînement est l’élément qui fait pencher la balance de votre côté ! 

Nos coureurs l’ont bien compris ! La semaine dernière, c’est sur leur vélo de chrono qu’ils se sont retrouvés pour effectuer deux entraînements en vue des rendez-vous de ce weekend, mais aussi pour les prochains de la saison. Pendant ces deux jours, ils se sont préparés avec un entraînement individuel et un entraînement par équipe.

Crédit photo : DirectVélo

Quelle stratégie adoptée pour un contre-la-montre par équipe ?

Un objectif sur les chronos par équipe : finir tous ENSEMBLE.

Car on perd moins de temps quand toute l’équipe est encore là même si certains roulent moins vite. De cette façon là, les relais entre coéquipiers continuent régulièrement et chacun peut aider l’équipe à son échelle.

Des relais de plus ou moins 20 secondes avec l’importance des relances à la sortie des virages et au sommet des bosses. On peut même réduire le temps de passage de certains sur la fin s’ils sont trop fatigués et permettre ainsi aux plus performants de se reposer quelques secondes. Lors des prises de relais (quand le premier coureur s’écarte), il est important pour celui qui prend la tête du groupe de ne pas augmenter l’allure ! Il faut rester régulier afin de ne pas créer de cassure dans le train. Quant au coureur qui redescend, il faut qu’il reste le plus proche possible de ses coéquipiers afin de pouvoir se caler dans la roue du dernier en ayant le moins d’efforts possible à fournir.

Dans l’idéal, depuis la voiture du directeur sportif, si les coureurs sont alignés à la perfection, de derrière vous ne devez voir qu’un coureur !

Hormis sur les prologues (début de Tour), les départs sont définis selon le classement général. Ainsi, le dernier coureur au classement part en premier et c’est le leader de la course qui s’élance en dernière position. Tous les coureurs prennent le départ à intervalle régulier.

Léo PETERS : “Par son principe, ce type de course met l’accent sur la gestion personnelle de l’effort personnelle pour le CLM individuel.”

Léo PETERS : “Sur les CLM par équipe, il faut être dans une formation la plus linéaire possible, il y a une approche du parcours différente, plus technique à l’approche des virages, des rétrécissements, des chicanes, des bosses…. On doit gérer un groupe : aller le plus vite possible les 6 ensembles.”

Tour du Nivernais Morvan : Le premier jour de course débutera par un contre la montre par équipe (6 coureurs engagés) : Gabriel Fede, Henry Lawton, Melvyn Lethier, Mathias Sanlaville et Valentin Retailleau → Contre la montre par équipe de 27,2 km

Tour du Beaujolais : On retrouve un contre la montre individuel cette fois ci avec 5 de nos coureurs parmi lesquels Clément Millet, Joris Chaussinand, Jordan Labrosse, Matéo Allard et Victor Jean → Contre la montre individuel de 8,6 km

Crédit photo : Florianne Verne
Crédit photo : CCF

Le chiffre :

2

Comme le nombre de contre la montre qui attendent nos coureurs ce week end : 1 par équipe sur le Tour du Nivernais Morvan (27,2 km) et 1 individuel sur le Tour du Beaujolais (8,6 km)

L’info : 

Clément Millet sur le podium

Clément Millet 2ème de l’Omnium aux championnats AURA sur piste à Eybens

Le classement général de l’omnium se fait sur plusieurs épreuves.

Crédit photo YPMédias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *