Des kilomètres et du dénivelé, l’occasion d’engranger de l’expérience

Une course de classe 2.2 étalonnée sur 5 jours, c’est l’occasion pour nos coureurs de se frotter au haut niveau et de toucher du doigt l’échelon supérieur. C’est avec beaucoup d’envie qu’ils ont participé à cette 31ème édition de l’Alpes Isère Tour.

Ils n’étaient pas présents pour juste participer et faire de la figuration… car comme Loïc Varnet nous l’explique, le mot d’ordre “était de viser les étapes surtout sur les 4 premières étapes et puis de mobiliser nos meilleurs grimpeurs, c’est-à-dire Matéo Allard et Joris Chaussinand sur la dernière étape. C’était ça le fil rouge. C’est-à-dire qu’on visait les étapes individuellement et puis Matéo et Joris plus sur l’étape de dimanche.”

Pour les accompagner dans cette bataille, nos coureurs ont pu compter sur nos fidèles supporters, dont un groupe que nous connaissons (très) bien. En effet, travailler en équipe c’est s’assurer d’avoir un soutien, quelqu’un à nos côtés… c’était le cas sur l’Alpes Isère Tour… 6 coureurs étaient sur le vélo, mais toute une équipe était sur le bord de la route avec le soutien de l’ensemble des coureurs du CCF. 

Crédit photo : Bastien Tronchon
Crédit photo : Bastien Tronchon

Le chiffre :

2

Il correspond au nombre de victoires du CCF sur l’Alpes Isère Tour. Après Benoît Cosnefroy en 2017, Valentin Retailleau ajoute lui aussi son nom au palmarès de cette épreuve après sa victoire lors de la 4ème étape.

Crédit photo : Le Dauphiné Libéré
Crédit photo : DirectVélo

Les moments forts de l’Alpes Isère Tour 

5ème place d’Henry Lawton après un très bon travail de toute l’équipe

Victoire de Valentin Retailleau sur la 4ème étape

Une folle poursuite en descente de Matéo Allard et de Jordan Labrosse, comblant un écart de 1’30”

La victoire de Sébastian Berwick sur la dernière étape. Sébastian faisait parti de notre effectif pendant la saison 2018.

Valentin nous décrit cette semaine :

“On a plutôt bien commencé l’Alpes Isère Tour avec une étape qui finissait au sprint. On a pris les choses en main pour Henry. On a fait un beau travail collectif à partir des 5 derniers kilomètres où on a roulé en intégralité. Henry fait 5, il a été gêné dans le sprint. Mais c’est bien, on a réussi à mettre en place quelque chose qu’on n’a pas l’habitude de faire, en plus sur une course où il y avait un niveau qu’on avait pas l’habitude de retrouver donc c’est cool ! Ensuite, moi personnellement le lendemain, sur l’étape 2 j’avais de bonnes ambitions car c’est une étape qui me correspondait bien. Mais au final, j’ai crevé au pied de la bosse, donc je n’ai pas pu jouer la gagne. J’avais à cœur et une envie de revanche sur l’étape 4 où j’ai réussi à m’imposer. On a passé un bon week-end, on a réussi à courir vraiment bien collectivement !”

Loïc Varnet : “Et si je dois retenir un truc, c’est vraiment l’intention, la volonté d’être présent, d’être acteur.” :

“Plusieurs moments sont à retenir de ces 5 jours de courses. Il y a quasiment un moment par jour. La première belle émotion c’est le sprint de Henry Lawton le premier jour. Le sprint est emmené par toute l’équipe dans les 5 derniers km et déposé à 250 mètres de la ligne par le dernier relayeur, Valentin Retailleau. Ça, c’est un grand moment ! Il termine 5ème après une acrobatie dans les 50 derniers mètres. (cf 2ème coureur en partant de la gauche sur la photo ci-dessous).

Le 2ème jour, c’est la crevaison de Valentin alors que toute l’équipe était articulée autour de lui. Son souci mécanique intervient exactement à l’endroit où il devait attaquer et exactement l’endroit où les autres ont attaqué.

Ensuite, évidemment la victoire de Valentin, mais aussi le fait qu’ils soient 4 dans le top 20 de cette étape-là. Cela nous permet de gagner le classement par équipe de l’étape.

Ce dimanche, le baroud d’honneur de Jordan Labrosse et Matéo Allard qui sont revenu sur la tête de la course. Après, le déroulement de la course fait qu’il n’ont pas pu en profiter. Mais l’intention était bonne. Et si je dois retenir un truc, c’est vraiment l’intention, la volonté d’être présent, d’être acteur. C’était vraiment bien, car en termes de résultat, au classement général on est loin, on a le sprint du premier jour et la victoire. Mais on a une très bonne volonté de bien faire”.  

Nos coureurs auront fortement bataillé pendant ces 5 jours, “nous avons eu la confirmation qu’ils sont ultra à l’aise dans les descentes. Pour faire la différence contre des coureurs comme Cyril Gauthier qui a participé à 10 Tour de France et est plus fort que nous physiquement, il faut faire appel à d’autres leviers et les descentes en sont un”. 

Loïc souligne “le retour au meilleur niveau de Henry après son podium au Tour du Loiret. Et enfin, la confirmation de Valentin qui est attendu à ce niveau de performance car il a déjà gagné sur ce niveau là.”

Crédit photo : DirectVélo
Crédit photo : DirectVélo

La Durtorccha

Léo Peters, Directeur Sportif : “Dans une course très sélective de part son profil, il y avait peu de stratégie à mettre en place. notre position à mi-course avec 3 dans un contre de 15 coureurs était pourtant idéale pour mettre en place une offensive collective, mais le déroulé de la fin de course ne s’est pas passé comme nous l’avons souhaité”.

Championnat AURA de CLM

Victor Jean 3ème 

Victor Jean : “La course s’est plutôt bien passée, je suis content de mon chrono, mais pas du résultat. Je visais mieux. Depuis le début de saison, je suis plus haut que mes attentes, je suis en confiance et ça fait une différence. Je me surprends tous les week-end et c’est positif”.

Crédit photo : CCF

L’info : 

Valentin Retailleau dans la sélection de l’équipe de France espoirs

C’est avec beaucoup d’envie et avec son maillot de Champion de France Espoir que Valentin Retailleau rejoindra l’équipe de France cette semaine pour participer à la Coupe des Nations :

“Je pars demain avec l’équipe de France pour la course de la Paix. C’est une course de 4 jours qui va être un bon repère. C’est une des courses les plus importantes sur le calendrier espoirs au niveau des Coupes des Nations. Sachant que la forme est bonne, j’espère que je pourrais bien y figurer, ça va être une bonne semaine !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *