Un podium au Tour du Loir-et-Cher

En ce week-end de pâques, nos coureurs n’étaient pas engagés au Tour du Loir-et-Cher pour chasser les œufs en chocolat, mais bien les bons résultats. Une chasse payante, récompensée par un panier rempli d’une troisième place au classement général, du maillot de meilleur jeune et 2 maillots du plus combatif du jour !

Crédit photo : CCF

Le Tour du Loir-et-Cher a débuté ce mercredi. Au programme, 5 courses toutes similaires, affichant un profil très plat et une distance très longue : avec notamment 3 étapes de 200 kilomètres. Léo Peters, directeur sportif sur l’épreuve nous parle des consignes au départ de cette épreuve par étapes : “les consignes étaient différentes des courses amateurs et des coupes de France. L’équipe n’a pas le même statut et la priorité était de tenter des coups. Dans nos préparation, cette course de 5 jours se place en début de 2e cycle, c’est l’occasion de se remettre sur les rails pour la suite de la saison avec en ligne de mire la Coupe de France sur le chrono 47 et les championnats de France.”

La première étape se passe bien pour nous, malgré le fait que Bastien Tronchon soit enfermé sur le sprint, Thomas Delphis se classe 6e du classement général grâce aux bonifications récupérées plus tôt dans l’échappée. Sur la deuxième course, une échappée de 2 coureurs, sont rejoints par 5 autres, s’envolent vers la victoire. Thomas termine dans le peloton et est rétrogradé à la 13e place, à 42s de l’homme de tête.

Pour la troisième étape, après plusieurs échappées durant la journée, c’est au km 200 que Valentin Retailleau sort avec 2 autre coureurs. Un parvient à fausser compagnie au groupe et remporte l’épreuve. Valentin est repris à 500 mètres de la ligne par un groupe de 15 et se hisse à la 7e place du classement général, à 5s du podium. Thomas, malchanceux a cassé sa chaussure et n’est plus dans le coup pour jouer le général.

La quatrième épreuve se termine par un sprint massif à 50 coureurs. Plusieurs chutes sont intervenues quelques kilomètres avant l’arrivée. Bastien termine 12e et Valentin dans le peloton. Il est cependant rétrogradé à la 9e place à causes des bonifications du jour.

Pour la dernière étape sur circuit, 3 bonifications sont distribuées durant la course. Valentin remporte la 1e et la 2e. Après un regroupement général, le moment décisif s’est joué au pied de la dernière bosse. Valentin, bien placé, termine 2e de l’épreuve du jour. Les bonifications 12s récoltées lui permettent de monter sur la 3e place du classement général. Léo fait un débrief du tour : “Le résultat obtenu sur cette épreuve est très bon pour l’équipe et pour Valentin, nous n’avons pas l’habitude de courir sur des classes 2 par étapes, surtout sur une durée aussi longue. Il y’a malgré tout une déception sur le fait de ne pas avoir pesé sur la course, ce résultat traduit plutôt une surperformance. Au delà du résultat, ce bloc de 5 jours va permettre de se préparer physiquement pour la suite.”

Ce lundi, 4 coureurs étaient engagés en Italie au Giro Del Belvedere, course de classe 2 avec un niveau exigeant. Le dénouement s’est jouée dans le circuit final, à la dernière bosse, 3 coureurs s’échappent chacun leur tour, suivis de deux groupes consécutifs de 6 et 7 coureurs. Matéo Allard est dans le deuxième groupe et termine 16e de l’épreuve.

En parallèle, ce lundi de pâques, Victor Jean, Mathias Sanlaville et Jordan Labrosse étaient engagés au Grand Prix de Vougy. Jordan se classe 3e après être sorti avec 4 coureurs à 9km de la ligne d’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.