Valentin Retailleau, néo professionnel en 2022 !

Voir son coureur grandir, quitter le nid familial pour rejoindre de nouveaux horizons, est toujours un moment d’émotions pour une équipe cycliste. La joie de le voir voler de ses propres ailes pour atteindre de nouveaux sommets. Après 4 ans passés à nos côté, Valentin Retailleau rejoindra, au mois d’août, le groupe professionnel AG2R CITROËN TEAM !

Crédit photo : Vincent Curutchet – AG2R CITROËN TEAM

L’annonce officielle par AG2R CITROËN TEAM a eu lieu ce vendredi. Valentin Retailleau a signé son premier contrat professionnel avec l’équipe pour une durée de 2 ans, soit jusqu’en 2024. Il restera néanmoins dans notre effectif jusqu’au mois d’août.

Après avoir passé 2 ans dans l’équipe AG2R CITROËN TEAM U19, Valentin nous a rejoints ensuite pour sa première année espoir. Puis 4 ans passés avec nous à accumuler les kilomètres, les podiums, les victoires, dont son maillot de champion de France espoir l’année dernière, il va nous quitter à la fin de la saison. C’est donc après 6 ans au sein de la filière de formation qu’il signe son premier contrat professionnel. Pour parler en chiffres, c’est le 25ème coureur passé par notre équipe, qui rejoint la formation de Vincent Lavenu. Cette nouvelle signature est l’occasion de rappeler que le schéma de développement des jeunes, mis en place pour atteindre le plus haut niveau, continue de porter ses fruits. Mais au-delà des chiffres, c’est aussi le côté humain que l’on retient, ce fut un plaisir de l’accompagner durant ces 4 années et cela continuera jusqu’à la fin de la saison. Il s’exprime : Je suis très content de passer professionnel dans l’équipe AG2R CITROËN. Après six ans dans la filière de formation, c’est un accomplissement. Je remercie l’équipe pour la confiance qu’elle m’accorde depuis toutes ces années et au moins jusqu’en 2024. Mon stage avec l’équipe d’août à octobre 2021 s’était très bien passé et nous avons réussi à trouver un accord pour intégrer l’équipe au moins d’août 2022. Cela me permet de terminer mes études (un bachelor en école de commerce) avant de totalement me consacrer au vélo.

Valentin est sélectionné pour le concours du sportif du mois par le Dauphiné Libéré grâce à ses belles performances obtenues durant ce mois de mars. Cliquez sur le lien ci-dessous pour voter pour lui ! N’hésitez pas à également partager nos publications sur les réseaux sociaux pour le soutenir ! On compte sur vous !

https://c.ledauphine.com/sport/2022/03/29/votez-pour-le-sportif-du-mois-de-mars-en-savoie

La troisième manche de Coupe de France N1 avait lieu ce week-end sur la Boucle de l’Artois ! Au total 4 épreuves étaient prévues durant ces 3 jours. Avec une météo capricieuse, les coureurs ont affronté des conditions rudes : la neige, le froid et le vent dans le Nord Pas de Calais.

La première étape était un contre-la-montre. En raison de la neige tombée sur plusieurs portions des routes, le chrono a été réduit : passant de 18,7 à 9 kms. Les premiers partants , moins chanceux que les derniers, ont affronté la chute de quelques flocons durant leur effort. Au final, Bastien Tronchon, premier de l’équipe, termine 11e à 31″ du vainqueur.

La deuxième journée était découpée en 2 demi étapes. Une le matin de 80kms : Valentin Retailleau et Bastien Tronchon était dans l’échappée sortie au début de course, composée de 8 coureurs, dont 3 de l’équipe Vendée U. 3 kilomètres avant l’arrivée, une attaque de 3 coureurs scinde le groupe, Valentin et Bastien ne parviennent pas à suivre. Au final, Bastien termine 18e, dans le peloton. Il remonte à la 6e place du classement général, toujours à 30″ du premier. La course de l’après-midi était également courte (80kms). Après 1h de course, 19 coureurs parviennent à sorti en tête, dont Bastien. Le groupe arrive réduit à 11 au sprint, Bastien termine 5e et remonte à la 3e place du classement général, à 23″ du premier.

La dernière étape a été très animée avec de nombreuses attaques. Au km 70, Valentin Retailleau sort dans un contre de 5 coureurs, repris à 40kms de l’arrivée, puis contré par 3 coureurs, donc Bastien Tronchon puis également repris. Après de nombreuses attaques, un groupe de costauds parvient à sortir et ne seront jamais revus. Sur la ligne d’arrivée, Jordan Labrosse termine 14e et Jordan 20e. Il conserve sa 3e place au classement général et remporte le maillot des Monts. Un résultat satisfaisant pour l’équipe.

Plusieurs espoirs 1 étaient engagés à Milano – Busseto et au Grand-Prix de Martigny. L’occasion pour eux de découvrir leurs premières courses de l’autre côté des Alpes. Pouvoir se confronter à des coureurs étrangers, sous les couleurs d’AG2R CITROËN TEAM U23. Même si les résultats ne sont pas à la hauteurs des attentes, cela a offert une belle première expérience internationale pour nos nouveaux coureurs. On peut noter la 11e place de Mathias Sanlaville sur Milan -Busseto, qui nous raconte sont week-end : “J’ai déjà fais pas mal de courses à l’étranger avec l’équipe u19, presque tous les pays frontaliers de la France. J’ai découvert l’Italie ce week-end, ce n’est pas la même façon de courir mais j’ai bien aimé. A 15kms de l’arrivé j’ai été arrêté par une chute dans le peloton, je suis rentré à temps pour pouvoir jouer le sprint, je fais finalement 11ème.” Il nous parle également de son début de saison avec l’équipe : “Je pense que ce début de saison a été un gros apprentissage, on découvre une nouvelle catégorie, une nouvelle façon de courir et il faut s’y adapter. Je pense avoir fais un début de saison correct, il manque la conclusion pour booster le morale, mais cela va venir.”

Gabriel Fédé, le local de l’étape italienne raconte la course : “Samedi j’ai repris la compétition en Italie après 8 courses en France. C’était agréable de revoir tous mes amis italiens, la course était totalement différente d’une course en France. Les équipes les plus fortes ont attaqué, puis la course a été très fermée sans beaucoup d’attaques. J’ai eu peu de chances à cause de problèmes mécaniques, mais dans les 25 derniers kilomètres, j’ai réussi à revenir dans le groupe. J’ai hâte d’être à la prochaine bataille en Italie, j’espère avec un peu plus de chance.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.