Premier podium en Coupe des Nations Espoirs 2022 !

Porter les couleurs de l’équipe de France est toujours un moment à part dans la carrière d’un sportif. Mais accrocher un dossard sur ce maillot tricolore, pour représenter son pays, implique forcément des responsabilités. Cette Coupe des Nations Espoirs est l’occasion pour eux de briller sur des courses internationales ! 

Crédit photo : Joeri De Coninck / DirectVelo

La Coupe des Nations Espoirs a débuté ce samedi. Valentin Retailleau et Jordan Labrosse étaient sélectionnés sous le maillot tricolore, au sein d’une sélection de 6 coureurs.

Cette première manche avait lieu en Belgique, à la Gand-Wevelgem / Kattekoers-Ieper, épreuve espoirs de la fameuse classique flamande. Valentin explique le briefing d’avant départ : “La course du jour était propice au bordures, mais le vent était trop faible pour espérer quelque chose, donc ce scénario n’a pas pu avoir lieu”. Au final, la course a commencé à partir des monts, où l’équipe de France a accéléré pour réduire le nombre de coureurs au sein du peloton. Plusieurs coureurs sont sortis en échappée mais ils sont rapidement repris par le peloton. Quelques kilomètres plus loin, Valentin parvient à sortir avec 3 autres coureurs. Ils sont malheureusement repris à 200m de l’arrivée par le peloton. Valentin termine 3e, devancé par 2 membres du peloton.

Il nous confie son ressenti après la course : “Forcément c’est toujours décevant d’être repris à 200m de l’arrivée. Mais c’est malgré tout un très bon résultat, surtout sur une course comme celle-ci”. “Pour les prochaines manches de Coupe des Nations, l’objectif est d’abord d’être sélectionné et d’être performant si c’est le cas”.

Cette bonne performance sur la première manche de Coupe des Nations est l’occasion de se remémorer le palmarès des anciens coureurs du centre sur cette compétition.

Au total, 5 victoires ont été remportées depuis la création du centre, une grande fierté !

En 2007, victoire d’Alexandr Pliuschin sur le Tour des Flandres. Julien Bérard sur le Tour de l’Avenir en 2009. Romain Bardet en 2011 sur cette même compétition. En 2012, Alex Domont remporte le Tour de Toscane. Enfin, la dernière victoire en date, Nicolas Prodhomme sur la Orlen Nations en 2019.

Samedi, 4 coureurs étaient engagés au CLM d’Auvergne Rhône-Alpes, l’occasion de continuer leur préparation en vue du chrono 47, manche de Coupe de France N1. Ce rendez-vous est important pour l’équipe, il permet de se préparer individuellement et collectivement aux futures échéances à venir. Avec 9 clubs au départ et 31,5km à parcourir, notre équipe décroche la première place. Avec 4 secondes d’avance sur les seconds, ils conservent ce titre régional. Joris Chaussinand débrief la course : “On a fait un joli chrono, bien impliqué, même si il reste des réglages à peaufiner. On n’avait jamais roulé tous ensemble mais on s’est bien entendu et on a remporté le titre”.

Ce dimanche avait lieu la 86e édition de la classique Annemasse – Bellegarde.

Après 45km de course, la principale échappée sort, 22 coureurs placés donc Victor Jean. L’échappée, réduite à 18, pointe toujours à 30 secondes du peloton au kilomètre 130. Joris Chaussinand parvient à sortir du peloton avec 4 coureurs, Bastien Tronchon rentre dans le contre avec 3 autre coureurs. Les deux groupes se réunissent et rentrent sur l’échappée, ils sont au total 28 à l’avant. A 25km, Joris parvient à sortir dans un groupe de 9. 20 kilomètres restants, 2 hommes sortent du groupe et ne seront pas revus. Joris nous confie sont ressentis : ” On a fait une belle course et respecté les consignes. J’arrive pour le sprint, j’ai été un peu gêné mais il me restait de la force, donc c’est positif”.

Il revient ensuite sur son état de forme depuis le début de saison et l’entente du groupe : “J’ai une très bonne forme, conforme aux attentes. Je suis satisfait d’avoir marché sur des belles courses élites comme la vallée du Bédat et ce week-end. Les jambes répondent présentes et c’est très positif.” “La cohésion du groupe est très bonne sur les courses, même si j’ai encore peu couru avec les espoirs 1, le groupe avec qui j’ai l’habitude s’entend bien et c’est très plaisant.

Au Grand Prix de Saint – Etienne, Clément Millet était dans l’échappée sur la première partie de course avant le regroupement général. Plus loin, une nouvelle échappée se forme, Matéo Allard est en contre. Mais le parcours du jour est difficile et le contre explose dans la montée. Sur la ligne d’arrivée, Mathéo, distancé, se classe 32e.

Sur le Grand Prix de la municipalité de Vienne, initialement 6 coureurs étaient engagés. Cependant, en raison d’une grippe, seulement 3 étaient sur la ligne de départ. La bonne échappée se forme au début de la course et 6 coureurs se sont joués la gagne, aucun de l’équipe n’était dans le bon coup du jour. Gabriel Fédé a tenté de fausser compagnie au peloton à quelques kilomètres de l’arrivée, en vain. Le peloton arrive au sprint pour jouer la 7e place, Melvyn Lethier termine 5e du groupe, 11e du général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.