Retour aux affaires

Jour de la Saint Valentin, ce n’était pas tout à fait un duo en amoureux pour se disputer la victoire dans les rues de Cotignac. Après une longue échappée et de multiples attaques dans le final, Valentin terminera 2e au sprint sous une pluie battante. Il s’agissait de la première course de l’année, faisant parti d’un bloc de 3 stages.

Du 13 et 15 février, nos coureurs sont en stage à Vénasque, dans le Vaucluse, afin de peaufiner leur préparation. La saison débute d’ailleurs aujourd’hui, par une première course sur les boucles du Haut-Var.

Une charge importante de travail est prévue de ce premier stage d’entraînement. Sur le vélo pour 4 jours, la première journée commence fort, 5h en relais tournants sont prévus avec quelques exercices au seuil. Le dimanche, nos coureurs ont réalisé 2 entraînements avec le matin des exercices au seuil puis une sortie de 2h l’après-midi. Aujourd’hui, tandis que 7 coureurs étaient engagés aux boucles du Haut-Var, le reste de l’effectif a réalisé une sortie plus courte de 1h30. Enfin, le groupe complet clôturera ce stage par une dernière sortie de 5 heures en direction de Chambéry.

Ce premier stage et cette première course va permettre à l’équipe d’affiner sa préparation pour la première échéance importante qui arrive : la manche de Coupe de France au Grand Prix du Pays d’Aix.

L’équipe se donne rendez-vous pour les 2 prochains stages : du 18 au 21 février à Aix-en-Provence, lieu de la prochaine épreuve de Coupe de France. Enfin concernant le dernier stage, il se déroulera du 24 au 27 février à Vogüé, dans le département de l’Ardèche.

Premier dossard de la saison pour 7 coureurs du centre en ce lundi 14 février. L’équipe est engagée sur la 2ème étape des boucles du Haut-Var. Au menu du jour, 120,1 km à parcourir sur un profil d’étape très plat. La météo n’est malheureusement pas au beau fixe, la pluie a accompagné la course toute la durée de l’épreuve.

Déroulé de la course : Valentin Retailleau réussit à prendre la bonne échappée au kilomètre 19. Composée initialement de 3 coureurs, 2 contres parviennent à rentrer rapidement. Ils sont finalement 9 à l’avant, dont Bastien Tronchon, Jordan Labrosse et Valentin. Après de nombreuses attaques, à 24 kilomètres de l’arrivée, le groupe de tête explose. Ils sont plus que 4, Valentin compose toujours ce groupe. Dans les 5 derniers kilomètres, les attaques sont nombreuses. Valentin et un autre coureur parviennent à s’extirper avant l’arrivée, la victoire se joue au sprint. Battu au sprint final, Valentin termine de peu à la 2e place. Il revient sur sa forme du jour : “J’ai eu un peu de mal à la fin parce que j’avais justement produit trop d’efforts, mais je n’ai pas de regrets. “Les sensations sont là, sur une première course on ne sait jamais comment se situer, mais là c’était rassurant !”

Léo Peters, directeur sportif sur la course fait le bilan “L’objectif du jour était de faire la course devant, avec la météo difficile, le but étant d’être tourné vers l’offensif pour justement produire de l’effort afin de se réchauffer et rester concentré. Le discours hier soir a été très bien appliqué et même si on ne gagne pas aujourd’hui il faut retenir du positif dans la manière de courir de la part de tout le groupe, qui correspondait exactement à ce que l’on attendait”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *