Noël avant l’heure à La Rosière.

Ce week-end il y avait des visages heureux, des batailles de boules de neige, des cadeaux et le tout avec des paysages somptueux sous un beau manteau neigeux. Nos jeunes du centre de formation ont pu profiter pleinement d’un stage hivernal dans des conditions optimales dans la station de La Rosière.

C’est sous un soleil battant et devant le majestueux Mont-Blanc (en arrière plan) qu’a été prise cette photo. La quasi totalité du groupe était réunie vendredi et samedi du côté de La Rosière pour un stage hivernal ou le maitre mot était “PLAISIR”. Du plaisir par l’accueil qui nous a été accordé (comme chaque année), du plaisir pour les activités qui nous ont été proposé et du plaisir parce que nous avons à faire à un groupe soudé.

Pour reprendre les mots de Loïc Varnet déballés devant les coureurs après une belle journée ensoleillé : “seuls vous avez le pouvoir de construire votre groupe de la façon dont vous le souhaitez, ce n’est pas vous qui choisissez qui fera parti de l’équipe mais c’est vous qui décidez dans quelle direction avancer. Le groupe vit bien, avec un bon état d’esprit donc tous les feux semblent être au vert pour le début de saison et je vous en félicite”

Toutes les conditions étaient donc réunis pour passer un bon stage avant de rentrer, pour tous les coureurs, dans leurs familles respectives pour les fêtes de fin d’année.

Pour affronter le froid et la neige en station, le traditionnel repas de noël avait été placé judicieusement avant le stage, le jeudi soir. Thierry Moyne, notre cuisinier remplaçant en attendant le retour de Kenizée, absente pour cause de congé maternité, avait concocté un très bon menu de noël. On vous laisse apprécier en photo avant de vous en dire un peu plus dans un prochain article.

Le vendredi, le ventre plein il était temps de partir direction la Haute Tarentaise pour arpenter les pentes enneigées ou bien encore glisser, patins aux pieds pour faire du hockey. Vendredi matin, les coureurs avaient rendez-vous à la patinoire pour une session de hockey sur glace. Tout le monde s’en est donné à cœur joie pour se découvrir de nouveaux talents. On ne dira pas ici que l’équipe verte aura assommée l’équipe jaune d’une victoire écrasante et donc il ne va sans dire que nos coachs sont bels et bien des entraineurs ou directeurs sportifs de vélo et non pas de hockey sur glace (à bon entendeur).

L’après-midi, c’était une autre activité où la aussi personne n’était habitué : le ski de randonnée. Habituellement il existe une certaine technicité dans le ski de rando comme le travail de la glisse pour gagner en efficacité ou encore les conversions pour ne pas arriver complétement cramé. Mais à peine les consignes données que les voilà filer “dré dans l’pentu” comme ils disent en patois, sous le regard amusés des moniteurs de ski mais sous leurs jambes quant à elles bien moins amusées. 500m de deviné pour arriver au sommet et profiter d’une vue à couper le souffle sur le massif du Mont Blanc. 1h30 de montée pour quelques minutes de descente, le plaisir d’offrir (aux jambes à la montée, aux sensations à la descente).

Pour finir en beauté celle journée, nos jeunes cyclistes avaient rendez-vous avec le “snake gliss”, une file indienne de luge piloté par un moniteur “agréé”. Deux équipes partaient en pôle position sous un coucher de soleil magnifique où le mot “contemplation” prenait toute son importance. Le but n’étant pas d’arriver le plus vite en bas mais bel et bien vivant (blague de mauvais goût pour notre médecin). On vous rassure, tout le monde est bien arrivé en bas, vivant et en bon état. Une partie de plaisir où les abdos étaient plus douloureux que les chutes sur la neige, tant les fous rires étaient prenants. En résumé, sensations fortes garanties, panorama à couper le souffle (autant que ces moments de franche rigolade) et …”CHUTE A L’ARRIERE DU PELOTON, NICOLAS GEAY”.

Le lendemain, une fois les esprits calmés et les jambes reposées, il était temps de repartir sur les pistes enneigées et damées de La Rosière en compagnie de nos deux moniteurs de fortune, Kathy et Mathieu (que l’ont remercie au passage pour leur patience et gentillesse). Une très belle matinée de ski avec très peu de monde et un temps au beau fixe. L’idéal pour se rendre du côté italien et se rapprocher un peu plus du Mont-Blanc et sa chaine de montagne imposante. Certains auront progressés et d’autres se seront régalés mais une chose est sûre, tout le monde aura profiter à sa manière. Une pause midi dans un restaurant d’altitude avant de redescendre en ski pour la plupart ou en motoneige pour certains, à l’image de Frederik qui revient petit à petit de blessure et qui aura eu le droit à une descente avec un pisteur-secouriste. Une fois de plus La Rosière nous aura surpris et nous en aura fait voir de toutes les couleurs, et ce, même pour les blessés. Les années passent et les générations aussi mais tous gardent un bon souvenir, alors une fois de plus merci à La Rosière pour votre accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *