Chaque période à son importance

Nos coureurs continuent de préparer leur début de saison 2022 et ils en profitent pour (re)découvrir différentes activités. Elles sont toutes aussi importantes les unes que les autres pour permettre de travailler sur les tous les aspects physiques et mentaux en vue de la reprise.

La vie d’un coureur cycliste de haut niveau ne se résume pas uniquement à son vélo de route, loin de là, et encore moins pour un coureur de Chambéry Cyclisme Formation. Nombreuses sont les activités qui sont proposées à ces jeunes coureurs en vue d’un développement à la fois physique mais aussi mental.

On le répète mais la particularité du centre est menée autour du double projet mais aussi autour de l’unité de lieu où chaque coureur se trouve à Chambéry ou du moins dans ses alentours. C’est donc une force pour le centre à différents niveaux.

Premièrement, parce que ça encourage fortement la cohésion, il est bon de rappeler que plusieurs anciens pensionnaires du centre sont devenus témoins des mariages des uns ou des autres. Il ne va sans dire que l’on ne vous dévoilera pas les coulisses de la coupure pour ces jeunes coureurs lorsqu’ils se réunissent dans le centre de Chambéry, mais force est de constater qu’il y a de l’efficacité.

Deuxièmement, le fait qu’ils soient tous à proximité permet de proposer des activités groupées à tous, ce qui, indéniablement, continue de forger un certain esprit de groupe et une forme de cohésion. C’est ainsi qu’ils peuvent arpenter les sentiers escarpés en trail, dévaler les chemins en VTT ou sauter leurs planches en cyclo-cross.

L’entrainement a donc repris depuis quasiment un mois et l’activité est déjà dense. Loïc Varnet va plus loin sur l’analyse de cette pluriactivité “ces activités nous permettent de connaitre un peu plus ces jeunes coureurs et de voir les réactions face aux difficultés ou aux apprentissages nouveaux. Nous avons déjà une bonne indication sur l’approche mentale des activités, qu’elle soit technique, liée à l’environnement ou liée à de nouvelles méthodes d’entrainement et un nouveau groupe.”

En effet, à l’approche de l’hiver, l’environnement apporte son lot d’inconnus et parfois d’obstacles, peuvent en témoigner les chutes de neige ou de pluies sur les différents cyclo-cross ou sorties VTT. Certains l’ont d’ailleurs déjà bien appréhendés puisqu’ils performent sur des courses de cyclo-cross, en témoigne la 3e place de Valentin Retailleau sur le CX de Cognin ce dimanche.

Un autre point important de cette diversité d’activités, c’est qu’elles permettent d’appuyer sur l’aspect physique mais aussi mental. En effet des activités comme le CX, le VTT, le trail permettent de travailler l’aspect physique pur tout en variant les efforts, les terrains et même les paysages (il est encore compliqué d’accéder à la croix du Nivolet en vélo de route). Mais nous avons aussi des programmes qui rentrent dans une optique de développement personnel avec le yoga avec Sophie Cardoux ou encore des séances avec Virginie Dalla sur la préparation mentale qui rentrent dans une démarche de gain d’efficacité ou de prévention des accidents via des assouplissements, des étirements etc.

Chaque activité a donc son importance, nous rappel Loïc : “chaque activité proposé n’est pas prise au hasard, elles ont des buts complémentaires qui s’agrègent les unes aux autres pour conduire à une préparation optimale de la prochaine saison et plus globalement de la préparation d’un coureur cycliste qui souhaite évoluer au plus haut niveau.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *