Retour sur la carrière d’un grand champion : Morgan Kneisky

Après une très belle carrière, Morgan Kneisky a tiré sa révérence à 34 ans le dimanche 23 octobre, pendant les championnats du monde sur piste à Roubaix. L’occasion pour nous de faire un retour en arrière de 13 ans.

C’est en 2008 que Morgan quitte Besançon pour intégrer Chambéry Cyclisme Formation. Nous lui avons demandé ce qu’il retenait de cette année : « Ce que je retiens, c’est une course, la seule que j’ai gagnée avec le centre de formation, le Tour de Moselle en 2008. Très bon souvenir car c’était une belle victoire collective, et pour ma première année au CCF, c’était le point d’ordre d’une belle saison 2008 réussi. »

Morgan n’est pas quelqu’un qui abandonne, il donne tout ce qu’il peut pour réussir. Ses efforts ont payé, puisqu’en 2010, il signe professionnel pour l’équipe continentale française Roubaix Lille Métropole, c’est le début d’une longue et belle carrière. Son palmarès sur piste débute en 2009 où il est sacré champion du monde de scratch. Mais son épreuve fétiche est la course « américaine ». Au cours de sa carrière, il s’illustre 3 fois sur cette discipline, en 2013, 2015 et 2017. Ces 4 titres le font rentrer dans l’histoire, ce grand champion est l’un des français les plus titrés sur piste.

Crédit photo : FFC

La philosophie de Chambéry Cyclisme Formation, est de former les champions de demain, mais aussi de leur construire et de leur assurer un après carrière. Lorsque Morgan est arrivé au centre, il venait d’obtenir un Bac professionnel. Il nous raconte la suite de son cursus scolaire lors de ces années au centre : « Je me suis engagé la première année sur une année de STAPS, car je n’avais pas réellement de continuité d’études que j’avais déjà entrepris. Mais un peu compliqué pour ma part. Donc, lors de ma deuxième année au CCF, je suis parti en école de commerce au CESNI. Mais malgré les aménagements d’horaires, ça a été difficile, parce qu’avec mon activité piste à côté et l’équipe de France, j’étais beaucoup en déplacement et c’était trop difficile de suivre les cours correctement. En 2010 je suis passé pro donc j’ai tout arrêté. ». Mais il reconnaît que ces deux années lui sont maintenant utiles : « j’ai appris des petites choses qui vont mettre utiles, car je passe actuellement mon DEJEPS et je sais que je vais avoir des cours sur l’anatomie, cours que j’ai déjà vu lors de mon année en STAPS. »

Il nous explique que le centre a été très important pour lui : « J’ai été pro 10 ans, et finalement le centre fait partie des meilleures années de ma carrière parce que j’ai quitté mes parents et j’ai été mis dans des conditions vraiment exceptionnelles pour pouvoir performer. Derrière ça, j’ai réussi à faire une belle carrière. Le fait qu’on soit tous les coureurs ensemble, pour apprendre le métier de professionnel, je trouve que c’est vraiment quelque chose d’unique en France. C’était unique à l’époque, on voit que quelques équipes s’en inspire aujourd’hui, mais le CCF a été le précurseur. Je ne regrette pas du tout d’avoir vécu cette expérience et d’avoir appris mon métier finalement là-bas. »

Merci champion d’avoir écrit une partie de l’histoire de Chambéry Cyclisme Formation, bonne continuation !

Crédit photo : UCI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *