La dernière course de la saison

Ce fameux geste du “lever de bras” aura décidément rythmé toute cette saison 2021, en témoigne cette photo, où Bastien Tronchon sera allé chercher le maillot à pois de meilleur grimpeur sur un circuit des Ardennes relevé et avec un sélectionneur en la personne de Thomas Voeckler. De l’autre côté, Valentin Paret-Peintre aura tiré sa révérence au cyclisme amateur avec une belle 4e place sur Paris-Tours Espoirs.

Crédit photo : FG Photos

La dernière course avec son équipe est toujours un moment important, cela permet de bien terminer la saison avant de rejoindre une autre destination. A l’instar de son coéquipier Paul Lapeira, Valentin Paret-Peintre a décroché un bon résultat final !

En effet, en parallèle de la course professionnelle, 5 coureurs de l’équipe se déplaçaient à Paris-Tours et ses routes de vignobles renommées, pour la dernière course de la saison.

Dans la première partie de la course, plusieurs échappées se sont formées mais n’ont jamais réussi à prendre un temps suffisant pour espérer aller au bout. L’échappée est finalement reprise à 20km de l’arrivée par le peloton.

Le dénouement s’est finalement joué 2 kilomètres après le regroupement final. Le coureur de l’équipe Uno-X Pro Cycling Team, Jonas Iversby Hvideberg part seul en tête, il parvient à maintenir l’écart avec le peloton et à lever les bras sur la ligne. Les places suivantes se sont jouées au sprint, Valentin Paret-Peintre a réussi à tirer son épingle du jeu en décrochant la 4e place à l’arrivée ! Jean-Michel Flochon, directeur sportif débrief : ” les coureurs sont restés impliqués et attentifs sur cette épreuve”.

Crédit photo : Direct Vélo

Cette semaine, 3 coureurs de l’équipe étaient sélectionnés pour porter le maillot tricolore sur le circuit des Ardennes (Bastien Tronchon, Joris Chaussinand et Jordan Labrosse. Ce dernier honorait sa première sélection espoir, il nous confie : “c’est une fierté, je suis très content, en plus avec Thomas Voeckler”). Au programme 4 épreuves prévues du jeudi au dimanche, sur les circuits plutôt accidentés.

La première journée s’est bien déroulée. En effet, Bastien Tronchon s’échappe à 67 kilomètres de l’arrivée dans un groupe composé de 18 coureurs. L’écart avec le peloton reste stable, autour des 1’15”. A 20 kilomètres restants, 5 hommes parviennent à s’échapper de la tête de course. Bastien se retrouve dans le groupe de chasse, ils ne parviendront pas à rattraper le groupe de 5. Au final, il décroche sur cette première épreuve la 11e place et le maillot du meilleur grimpeur.

Les 2 étapes suivantes se passent aussi très bien avec des hommes placés dans l’échappée et des bonnes places récoltées. Bastien et Jordan décrochent respectivement une 8e et 5e place sur le sprint massif, Bastien conserve son maillot. Sur la 3e journée, Jordan termine 9e de l’étape tandis que Bastien, à 6″ de retard, se classe 7e du général.

Sur la dernière étape, malgré sa bonne place au général, Bastien parvient à prendre l’échappée du jour. Les 3 hommes de tête sont restés devant toute la journée, permettant à Bastien de récolter des points (en tête des 8 grimpeurs de l’étape) pour le classement des grimpeurs et de remporter le maillot distinctif à l’issue de cette journée. Ils seront finalement rattrapés par le peloton à 30 kilomètres de l’arrivée. L’étape se termine par un sprint massif, Jordan se classe 7e et Bastien à 6″, finit 6e au général et 2e meilleur jeune. il s’est confié à Direct Vélo : “C’est une bonne journée. Je pense que je ne pouvais pas en tirer beaucoup plus”.

Le bilan final sur ce circuit des Ardennes est très positif. Comme le dit Jordan “l’ordre donné était de prendre les échappées et c’est réussi, au moins un coureur était devant sur 3 des 4 étapes”. En plus de placer des hommes à l’avant, des bonnes places sont obtenues sur les étapes et au général (6e place de Bastien) et le maillot du meilleur grimpeur. Jordan débrief la semaine : “ma première sélection s’est très bien passée, l’entente dans l’équipe était bonne, on n’a pas baissé les bras tout le long, on ne s’est pas laissé faire et on a réussi à prendre la course par le bon bout”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *