De la montagne au menu de la semaine

Cette semaine avait lieu le temps redouté Tour de Savoie Mont-Blanc, lui qui vient infliger un surplus de D+ aux guiboles de nos coureurs, lui qui ferait presque oublier la douleur au profit de la splendeur. Pour certains de nos coureurs, il s’agissait de leur premier grand Tour en tant qu’espoir 1, de quoi engranger un maximum d’expérience.

Il est parfois difficile de faire des choix quant à la préparation à adopter selon les échéances sportives de la saison. Bien que le Tour de Savoie est un événement majeur et qu’il mérite de s’y être bien préparé, il y a eu un enchainement de circonstance notamment avec les championnats de France espoirs il y a peu ou encore le Tour de l’Avenir pour certains de nos coureurs prochainement.

Dans tous les cas, ce Tour de Savoie était l’occasion d’emmagasiner de l’expérience pour nos premières années Matéo Allard et Joris Chaussinand et de faire du volume en montagne pour tous les coureurs.  

Un prologue court mais intense plongera directement les coureurs dans l’ambiance. À ce jeu, c’est Alex Baudin qui s’en sort le mieux avec une 10e place. 

Matéo Allard, espoir 1 nous livre son ressenti : “en tant qu’espoir 1, j’y allais sans véritable pression, l’objectif était surtout apprendre et au fil des jours, de voir ce qui était possible et réalisable. J’avais tout de même un peu d’appréhension au vu du parcours très dur mais j’avais cette envie d’y aller car j’aime la montagne” ce qui est compréhensible venant de cet amoureux de la Chartreuse.  

Les conditions sur les premières étapes n’étaient pas des plus favorables les premiers jours avec la pluie. Sur la première étape, le jeudi, de nombreuses chutes sont à déplorer notamment pour Matéo. “Le départ de la première étape a été tumultueux et assez agressif, j’en tenté d’attaquer, mais après avoir été repris j’ai chuté. J’ai ensuite eu un gros mal de hanche, je n’ai pas voulu perdre trop d’énergie avec la douleur alors j’ai fini tranquillement.” De son côté Joris C. passé à travers les chutes en profite et termine à une honorable 12e place. À noter la satisfaction du côté de Valentin Paret-Peintre présent avec l’équipe de France qui termine 3e en arrivant avec les favoris. 

La deuxième étape avec 150km et 3600m de D+ avec comme dessert le col du Galibier était redoutée. Encore une fois, Joris a réussi à tirer son épingle du jeu en tenant tête au premier groupe jusqu’à 8km de l’arrivée. Il se classera 33e. Matéo quant à lui était plus réservé sur cette étape au lendemain de sa chute. Il laissa filer dans le col du Télégraphe.  

L’étape 3 était plus accessible avec de bonnes chances pour l’échappée d’aller au bout. Alex Baudin et Joris C. sortent tous deux dans un col avec un groupe de 10 autres coureurs. L’échappée ira jusqu’au bout avec 5′ d’avance sur le peloton. Joris terminera avec ce groupe et se classera 9e. Encore une belle étape pour notre jeune coureur.

Sur la dernière étape, le plat du jour est encore très copieux avec 125km et 4500m de D+ et une arrivée prévue à la Toussuire. Une fois de plus nos espoirs 1 jettent leurs dernières forces dans la bataille et restent dans un peloton très réduit. Joris sera ensuite décroché à proximité du col de la Croix de Fer et Matéo qui a basculé avec les favoris atteindra le pied de la montée en direction de la Toussuire avant de se faire distancer : “j’ai basculé au sommet avec les favoris donc j’étais content. D’une manière générale je suis satisfait même si j’ai grillé quelques cartouches le premier jour avec ma chute et même si la course était dur, j’ai pris du plaisir ce qui est l’essentiel pour moi, alors pourquoi pas y retourner une prochaine fois.”

Loïc Varnet, directeur sportif sur le Tour de Savoie nous fait part de son ressenti : “Placé au milieu d’échéances très importantes, cette épreuve n’a pas été préparée spécifiquement et le parcours démentiel tel qu’il est proposé ne  pardonne aucune faiblesse – nous en avons fait les frais et gageons que l’expérience accumulée puisse servir pour l’avenir de nos jeunes athlètes !

Sur le Tour du pays d’Aigre, Baptiste Lacroix est allé cherché la 3e place. Bravo à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *