Retour dans les pelotons après un stage sur les route de l’Alpes Isère Tour

Ils n’avaient pas accroché de dossard depuis le 18 avril. Ce week-end, nos coureurs ont remis ça après une période de coupure puis de préparation pour les futures échéances à venir et notamment l’Alpes Isère Tour qu’ils ont reconnu il y’a quelques jours.

Henry n’est pas passé loin de la victoire. Notre coureur anglais termine 2ème du Trophée Agglo Pays d’Issoire

Lorsque l’on peut jumeler bloc d’entrainement et reconnaissance d’une course importante, il ne faut pas s’en priver. En début de semaine dernière, nos coureurs ont pu reconnaitre certaines étapes de l’Alpes Isère Tour (2.2) qui aura lieu sur 5 jours entre le mercredi 19 mai et le dimanche 23 mai. Jérôme Charvin, président du centre, nous en dit un peu plus : “L’Alpes Isère Tour (2.2) est une épreuve importante de notre calendrier. Sa formule a quelque peu changé cette année avec une étape supplémentaire et le changement de nom (Rhône Alpes Isère Tour auparavant, N.D.L.R.). Cette dernière étape se rapproche de Chambéry et sera très surement clé dans la quête du classement général. La proximité avec cette épreuve rend presque naturelle sa reconnaissance. C’est une démarche gagnante-gagnante qui permet à nos jeunes d’accumuler les kilomètres sur un terrain varié.” Un week-end qui s’annonce donc décisif avec ce final en apothéose avec pas moins de 5 cols dont 4 classés en première catégorie le dimanche. Si traditionnellement les organisateurs se contentaient du Rhône et du nord Isère pour tracer leur parcours, ils ont décidé cette année d’élargir leur angle d’attaque et ainsi chambouler le schéma de course traditionnel. Cette course s’annonce donc passionnante à suivre et nous croisons les doigts pour y voir nos coureurs briller.

Trois semaines après notre dernière apparition en course, nos coureurs ont remis le couvert ce week-end. Si la remise en route, samedi, a été réussie de très belle manière avec la 2ème place d’Henry sur le Trophée Agglo Pays d’Issoire, la journée de dimanche a été un peu plus difficile avec aucun coureur dans le Top 10 sur le Tour du Gévaudan Occitanie, ni sur le Grand Prix des Industries de Belley. Retenons le positif avec un premier podium pour notre coureur anglais qui a échoué pour quelques centimètres face à Maxime Jarnet dans une arrivée au sprint massif. “Ça remet en confiance. Je n’ai pas de regret et je suis très satisfait de cette place même si une petite pointe de déception est à souligner car je n’ai pas réussi à finir le travail des gars. L’objectif était de gagner, pas de faire deuxième.” Un rôle de sprinteur pris à coeur par Henry et qui nous réjouit. En effet, le centre de formation est reconnu pour avoir dans ses rangs de très bon puncheurs / grimpeurs mais rarement de sprinteur et Henry est entrain de montrer que nous pouvons tout autant nous illustrer sur des arrivées massives cette année. Pour lui, le travail ne s’arrête pas là. “Je veux continuer sur ma lancée et assurer les prochaines fois pour conclure le travail de mes coéquipiers, il ne faudra pas se louper. Ils ont fait un travail incroyable, j’étais presque ému de voir que j’étais autant soutenu, je ne pouvais pas demander mieux.” Henry pourra peut-être mettre à profit ces qualités dès ce week-end sur le Tour du Loiret, de vendredi à dimanche, une première pour lui. “Je n’ai jamais fait 3 jours de course avec autant de kilomètres. La première et la dernière étape peuvent potentiellement me convenir, on verra si les jambes répondent”.

Trois nouvelles épreuves en cette fin de semaine avec le GP Branoux jeudi, le Tour du Loiret à partir de vendredi et enfin le GP Sportivi Sestesi dimanche, de l’autre côté de la frontière italienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *