Un tir groupé pour le centre de formation !

À l’image de Paris-Roubaix, la plupart des courses en France ont été annulées en raison de la crise sanitaire. Nos coureurs devaient se rendre à la fois sur la Classique Chazal Dijon – Auxonne – Dijon ainsi que sur le Grand Prix – L’échappée. La première étant annulée, la quasi-totalité des coureurs se sont donc retrouvés au départ de la seconde course, en Suisse à la fois sur la course élite et amateur. Une victoire et des podiums à la clé, qui confirment ce bon début de saison.

Jordan Labrosse et Matéo Allard à l’offensive Crédit : Joakim Faiss

Nos coureurs sont donc allés chez nos voisins suisses pour tenter de ne pas ramener uniquement du chocolat. Finalement, ils nous rameront un peu de tous les métaux : de l’or pour Jordan Labrosse sur la course amateur, de l’argent pour Loris Trastour et du bronze pour Paul Lapeira sur la course Elite, sans oublier un peu de chocolat avec la belle 4e place de Valentin Retailleau et la 6e place de Alex Baudin. 

Dans l’ensemble, c’est une satisfaction globale. Dans un premier temps d’avoir pu “engager nos coureurs sur une course” nous rappelle Clément Dupuy, dans ce contexte encore particulier mais aussi avec l’ensemble des résultats. Clément nous explique le déroulé de la course “c’était une boucle de 35 km à faire plusieurs fois, avec à chaque fois 2 côtes et le reste en plaine. À chaque fois, une échappée sortait à l’approche de la bosse, mais elle se faisait rattrapée ensuite, sur le plat. Nos coureurs étaient toujours bien placés et offensifs, à l’image de Thomas Delphis, Paul Lapeira et enfin Loris Trastour sur le dernier tour qui réussit à aller jusqu’au bout en sauvant sa 2e place, avec un peloton lancé à ses trousses.

Au-delà de ces très bons résultats, on retient donc un bon travail collectif avec des coureurs placés et réactifs aux attaques avec une belle conclusion à la fin. Loris Trastour nous en dit un peu plus sur le déroulé de la course : “Collectivement, on était très bien, il y avait toujours un gars qui était placé. Il y avait souvent des cassures dues à la succession de 2 bosses consécutives dont une, vent de face. Dans le dernier tour, j’avais anticipé en partant dans la bosse avec le vent dans le dos. Nous étions donc 2 coureurs en tête, avec quelques secondes d’écart, on a fait toute la fin de la course comme ça. J’ai essayé de rentrer sur lui dans une descente mais j’ai chuté (sans gravité) donc je n’ai jamais pu rentrer sur lui. J’arrive à conserver ma 2e place, avec le peloton qui a failli me reprendre sur la ligne. Il manque peut-être la victoire mais je suis très content de moi et largement satisfait par rapport à ma forme en général.“. Loris était aussi très content d’avoir pu courir, alors qu’il était initialement prévu sur la Classique Chazal Dijon – Auxonne – Dijon qui a été annulée : “Loïc a très bien réagi suite à l’annulation de l’autre course, ce qui nous a permis à tous de courir” nous confit-il.

Sur la course amateur, là aussi nos coureurs auront dynamité la course. Partis peu de temps avant la course Élite, les jeunes du centre auront eux aussi fait parler leurs jambes et leurs têtes pour s’inviter dans le haut du classement. Jordan Labrosse, sort vainqueur ex æquo avec un autre coureur disqualifié pendant la course pour au final être requalifié à la fin. Matéo termine à une honorable 5e place. 

Jordan revient sur sa course : ” tout de suite, ça a roulé fort dans la première bosse ce qui a procuré une première sélection, c’est ensuite revenu jusqu’à la 2e bosse où la sélection s’est de nouveau faite jusqu’à la fin de la course. On s’est retrouvé à être un groupe de 10 coureurs, j’ai attaqué dans la dernière bosse puis je me suis fait reprendre par le groupe, où par la suite un autre coureur est parti, j’ai donc contré. La moto est ensuite venue à hauteur de l’autre coureur pour lui annoncer sa disqualification, il n’a donc plus roulé ou prit de relais, jusqu’à ce qu’il m’attaque de nouveau. La voiture ouvreuse était derrière lui, donc je pensais qu’il était toujours disqualifié, mais au final non alors ils nous ont classé ex æquo, c’était assez incompréhensible. Mais sinon, dans l’ensemble, j’étais déjà content de pouvoir courir d’autant plus que les jambes étaient présentes. Avec Matéo, on s’est bien partagé les rôles et les attaques, on s’est bien entendu. C’est une première victoire cette saison, ça fait du bien d’ouvrir le compteur, même sur une course amateur.

En résumé c’est donc un bilan global très satisfaisant, les coureurs et le staff ont conscience du privilège qu’ils ont eu à courir ce week-end malgré tous les obstacles et restrictions. Tout le monde en a profité pour s’exprimer de la meilleure des façons en essayant et en attaquant ce qui a permis de ramener les valises bien pleines à la maison.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *